Véronique AUBERGÉ

Véronique Aubergé
Chercheur CNRS/INSHS au LIG, référent méthodologie scientifique de Domus-LIG et chargée de mission SHS au LIG, intervenante au département d’Informatique intégrée aux Lettres, Langues, Langage (I3L)/master Industries de la Langue, présidente du comité d’éthique en robotique sociale de la SFTAG, co-titulaire de la Chaire industrielle d’excellence Robo’ethics de la Fondation Grenoble INP.

Elle obtient en 1991 une thèse en Informatique et en Linguistique après 4 ans ingénieur de recherche R&D dans la société OROS (Meylan) et entre au CNRS en 1992, après 2 ans ATER en informatique à l’ENSIMAG et d’enseignements de sciences du Langage et Sciences Cognitives à l’Université de Lettres et Langues et à l’Université de Sciences Humaines et Sociales de Grenoble. En contrat de recherche à l’ICP depuis 1983 puis GIPSA jusqu’en 2012 avant d’intégrer le LIG, ses travaux ont porté sur l’orthographe, la phonétisation, la prosodie, les émotions dans les interactions humaines avec des applications en synthèse vocale expressive et puis récemment en interaction socio-affective pour la robotique sociale. Elle a dirigé des projets nationaux et internationaux avec des laboratoires, des industriels ou des grands groupes (ATT, Bell Labs, ATR, Orange Labs…). Elle a développé une méthodologie expérimentale écologique de co-construction des théories, modèles, données et technologies (Fractal fOR Alps Living Lab – FOR ALL), qui, appliquée au robot social le place comme instrument d’observation et validation des comportements humains : elle propose une théorie cognitive de la représentation de soi et de l’autre (Dynamics of Affective Networks for Social Entities – D.A.N.S.E.) qui inscrit l’interaction humaine dans une dynamique évolutive de la relation et de l’attachement (glu socio-affective). Mettant l’humain au centre de la méthode, les citoyens et les industriels (Voxygen, Awabot, Partnering Robotics) en partenariat étroit avec les chercheurs, ses applications pour l’interaction personne-robot sont en particulier mises en œuvre pour les personnes fragiles en sentiment d’isolement, en particulier les personnes âgées dans leur maintien à domicile ou en EPAHD ou les enfants hospitalisés en télé-présence scolaire (RobAir Social Social Touch développé au FabMSTIC).